habitat renouvelé en Martinique

photo: None
photo: None
photo:

Le village du Prêcheur, dans le nord de la Martinique, est confronté à de nombreux aléas climatiques (séismes, cyclones, montée des eaux, éboulements, tsunamis) ; depuis janvier 2018, il subit en outre des lahars, coulées de débris boueux volcaniques extrêmement concentrés, provenant de la montagne Pelée, qui menacent de destruction la moitié du village.

La proposition porte sur la construction de 125 logements collectifs et individuels sur les mornes du village, à l’abri des risques, afin de reloger les habitants concernés. Le principe constructif, un mur de pierres confinées, utilise les pierres issues d’éboulements et récupérées dans la vallée. On reloge donc ici avec les matières destructrices de la catastrophe naturelle.

 

Le projet limite l’utilisation du bois et du béton importés de métropole au profit de matériaux martiniquais ou importé des Amériques. L’approche se veut hautement respectueuse de l’environnement dans tous ses aspects : excavations limitées, maintien des continuités biologiques, non-concurrence entre habitat et agriculture, matériaux locaux, ventilation et rafraîchissement naturels. Enfin, la grande simplicité de mise en œuvre permet d’envisager l’auto-construction des logements.

  • typeaccession à la propriété et locatif social
  • programmeHabitat renouvelé en Martinique
  • maîtrise d'ouvragePUCA - ministère de la transition écologique et solidaire
  • chargé(e) de projetLucas Hadjimichalis
  • bureaux d'étudeYCF Group, Eléments ingénieries, Architecture et développement, Laboratoire GSA
  • entreprise(s)YCF Group
  • procédurelauréat concours
  • certificationE+C-
retour