image Platform

logements et crèche à Nantes

image Platform photo: image Platform
image Platform photo: image Platform

À Nantes, à quelques pas du grand T – théâtre de Loire-Atlantique -, l’îlot du Coudray se compose d’un établissement scolaire – restructuré par UrbanMakers -, un gymnase, un plateau sportif et des aires de jeux pour enfants. Sur l’emprise des anciens logements de fonction de l’école, Maison Familiale de Loire-Atlantique et Atlantique Habitations viennent enrichir la mixité programmatique de l’îlot en proposant une crèche associative de 40 berceaux et 32 logements sociaux en locatif et accession abordable.

Sélectionnée au terme d’un dialogue compétitif, tectône oriente sa réflexion sur le contexte urbain, le patrimoine architectural et paysager du site, et ses habitants. Au-delà du programme, il s’agit de concevoir un bâtiment charnière en greffe sur le grand pignon aveugle de l’immeuble d’habitations voisin, capable d’assurer une transition douce et qualitative entre la nouvelle venelle publique et le front bâti de la rue du Coudray. L’intégration urbaine est ici primordiale : l’enjeu principal du projet.

Dans un objectif de réemploi des matériaux et de préservation du site, la topographie naturelle du site est volontairement laissée intacte, et les clôtures existantes du site (murs bahut et serrurerie) sont conservées. Cette démarche se conjugue avec une volonté de ménager une cour anglaise dans la marge de recul imposée sur l’espace public, afin d’offrir à la crèche installée en rez-de-jardin, des espaces traversants éclairés et ventilés naturellement. En s’ouvrant généreusement sur l’extérieur grâce à une façade entièrement vitrée sur le jardin, la crèche assure une porosité visuelle sur le cœur d’îlot depuis la rue. La limite parcellaire cherche également à s’effacer pour prolonger la vue sur les terrains de sport, et entretenir un dialogue avec le reste du site.

Militant pour une architecture sobre, rationnelle, intemporelle et pérenne, tectône prend le parti d’une homogénéité des façades pour l’ensemble du bâtiment afin d’éviter un effet patchwork. Le nombre de matériaux est limité pour garantir la plus grande sobriété architecturale. Aux nouveaux procédés high-techs, dont la pérennité n’est pas éprouvée, nous privilégions des matériaux et méthodes simples et connus, mais dont la mise en œuvre très soignée garantit une qualité de réalisation.

Conçues sur un principe strict de trame régulière, les façades reflètent néanmoins le plan et les multiples usages du bâtiment. Largement vitrées pour apporter un maximum d’apport solaire dans les logements, elles abritent également des espaces extérieurs couverts partagés ou privatifs. Les teintes naturelles du parement en brique – en camaïeu de beige – et des éléments de serrurerie – de couleur bronze nacrée – renforcent la sobriété et l’intemporalité du bâtiment. La texture moulée main et les différentes nuances de brique font vibrer la façade en affirmant sa matérialité.

Dans l’idée que le parcours architectural valorise un logement et que la multiplicité des espaces transitoires menant au logement augmente la qualité de l’habitat, tectône apporte un grand soin aux parties communes de l’immeuble, en les considérant comme de véritables espaces d’échanges et de cohésion sociale. Cela se matérialise dès la rue, par la mise en œuvre de deux passerelles – permettant l’accès des piétons et des voitures – qui enjambent une noue paysagère en creux, et qui constituent un premier filtre pour renforcer l’intimité des logements à rez-de-chaussée. La desserte des logements se fait ensuite au moyen de larges coursives extérieures, sorte de rue intérieure protégée, en dialogue avec l’espace public en contrebas, qui autorisent un usage libre par ses habitants (jardinage, mobilier, activités communes…).

Sensible à la crise environnementale et à la mission que portent les architectes pour réduire l’empreinte carbone des constructions, tectône fait de l’écologie son leitmotiv pour l’ensemble de ses projets. Pour prévenir les épisodes de canicule à répétition, et permettre un rafraîchissement naturel des espaces, chaque logement est traversant. Leur porte d’entrée, entièrement vitrée, assure un lien visuel et social avec ses voisins sur la coursive, et ménage des transparences transversales dans le prolongement des séjours donnant sur le cœur d’îlot. Pour limiter le réchauffement lié au rayonnement solaire, les balcons, loggias et coursives – dans le prolongement des espaces de réception – font office de filtre en complément des stores sunscreen extérieurs.

  • adresse30, rue du Coudray, 44200 Nantes
  • typelogements sociaux en locatif et accession abordable BRS et crèche
  • programme32 logements collectifs et une crèche
  • maîtrise d'ouvrageMaison Familiale de Loire-Atlantique / Atlantique habitations
  • chargé(e) de projetÉlodie Dentroux
  • bureaux d'étudeSolab, IBA, atelier campo, motec, tugec
  • procédurelauréat concours
  • surfaces2438 m² SDP
  • calendrierlivraison en 2023
  • certificationRT 2012 -10%
retour